Lecture – Batman, la dernière sentinelle

Tom Taylor, Andy Kubert, Ed. Urban Comics

J’avais un peu peur au vu de la description que ce tome ne soit qu’un remake de the Dark Knight de Franck Miller, avec encore de la violence gratuite, du sombre non nécessaire et un chevalier noir que je ne reconnais pas.

Mais j’ai été agréablement surprise.

L’histoire nous parle bien d’un Batman vieillissant, mais c’est bien là tout le parallèle qu’on peut faire avec l’oeuvre de Miller. L’intrigue haletante pousse Batman dans ses questionnements, dans ses retranchements. A l’orée de sa vie, le chevalier noir se pose les mêmes questions que n’importe qui : ai-je eu un quelconque impact sur mes contemporains ?

Bien sûr, pour un héros, cette réponse est à double tranchant. Sauver des vies, c’est forcément avoir un impact. Mais parfois négatif quand il s’agit de sauver la vie d’un criminel. Et la profession de foi de Batman se promettant de ne pas tuer peut parfois le pousser à cela.

C’est cette dimension qui est explorée ici, par le talentueux Taylor épaulé de manière géniale par Kubert dont l’oeuvre n’est plus à présentée. Je me suis régalée les yeux autant que l’esprit. Les questions, les personnages secondaires, le « vilain » sont complexes, interrogeantes et surtout très bien travaillées. J’ai apprécié le rythme de l’intrigue, l’exploration d’une petite partie du passé de Batman, ses changements, son évolution au fil de sa vie de héros…

Je me suis prise une baffe en pleine tête et c’était du grand art.

Bref, un très bon tome indépendant du cycle actuel.

Le résumé

Après une vie passée à combattre le crime, Bruce Wayne n’est plus le même homme, ses nombreuses cicatrices en sont le douloureux rappel. Malgré la perte de ses amis les plus chers, son serment est toujours marqué au fer rouge dans son esprit. Mais aujourd’hui, le manoir est vide, et Batman est plus seul que jamais. Qu’est-ce qui peut encore retenir le Chevalier Noir à Gotham ? D’autant qu’à l’autre bout du monde, un avion vient de se crasher, des centaines d’innocents à son bord. En Angleterre, une mystérieuse organisation qui opère sous le nom d’Equilibrium réclame en effet toute son attention. Peut-être est-il temps pour la chauve-souris de quitter la Batcave… pour toujours ?

Pour te le procurer : fonce chez ton libraire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close